Vernis semi-permanent bio : Est-ce vraiment sans danger ?

Vernis semi-permanent bio : Est-ce plus sains pour notre santé ?

Pour embellir les mains, le vernis à ongles semi-permanent constitue l’allié parfait. Ce produit à la mode suscite l’engouement chez la gente féminine. Il n’en reste pas moins que beaucoup restent encore perplexe vis-à-vis de ce type de vernis. Outre son odeur plus ou moins désagréable, il contient des produits chimiques qui pourraient être néfastes pour la santé. C’est pour cette raison que Puralist a décidé d’opter pour un vernis semi-permanent plus naturel. Qu’est-ce qu’un vernis-semi-permanent bio ? Comment sa pose se déroule-t-elle ? Quels sont ses avantages ? Est-il vraiment sans danger ? Les quelques paragraphes qui suivent vous en disent davantage à ce sujet.

Vernis semi permanent bio naturel Puralist

Le vernis semi-permanent bio, en quoi consiste-t-il ?

Un vernis à ongle semi-permanent classifié « bio » a été fabriqué le plus naturellement possible et il contient peu d’ingrédients nocifs, contrairement au vernis semi-permanent classique. Il a été créé à partir d’ingrédients biosourcés, et il est composé à 84% d’éléments naturels provenant de ressources végétales renouvelables. Le vernis à ongles semi-permanent bio Puralist doit être exempt des substances suivantes :

- La colophane : Cet ingrédient peut irriter le système nerveux.

- Le formol : Cet ingrédient est soupçonné d’être cancérigène.

- Le toluène : On le soupçonne d’agir comme perturbateur endocrinien. Il engendrerait des maux de tête et de la fatigue.

- Le paraben : Ce produit est suspecté d’être un perturbateur endocrinien.

- Le camphre : Ce produit a un fort potentiel irritant.

- Le phtalate : Cet ingrédient peut être toxique au niveau de la reproduction.

- Le xylène : Cet ingrédient peut causer des irritations aux yeux.

- Le formaldéhyde : Cet ingrédient qui joue le rôle de durcisseur est connu pour être une substance cancérigène

- Le dibutylphtalate : Cette substance, qui joue le rôle de plastifiant, est accusé de générer des problèmes respiratoires et de causer des allergies cutanées.

 

Soulignons qu’à ce jour, il n’existe aucune marque de vernis semi-permanent 100% naturel, et cela, même les plus célèbres. En réalité, pour que celui-ci durcisse, dure longtemps et aie un aspect brillant, il est incontournable de recourir à des ingrédients chimiques.

Vernis semi permanent Puralist Bio Naturel

Comment réalise-t-on la pose du vernis semi-permanent bio ?

La pose du vernis à ongles semi-permanent bio suit la même démarche que celle du vernis semi-permanent traditionnel. Il suffit d’utiliser les accessoires d’onglerie fournies dans le kit complet, à ne mentionner que les limes à ongles et la couche protectrice de base. Il faut bien préparer les ongles. Puis, il faut les limer, les nettoyer, repousser les cuticules et passer à la pose du vernis proprement dite. Selon le vernis semi-permanent bio que vous avez choisi, vous devez appliquer une ou deux couches de vernis. Pour les vernis Puralist, nous vous conseillons deux fines couches pour une belle manucure 100% naturelle.

Bien évidemment, réaliser un séchage avec la lampe LED reste nécessaire. Ceci fait, vous devez enlever la couche grasse restée sur l’ongle à l’aide d’un coton imbibé de cleaner. La pose se fait chez un salon de manucure ou par soi-même grâce à un kit de vernis-semi-permanent bio. Quant à la dépose, il s’effectue avec un dissolvant doux sans acétone et des cotons, un léger frottement pour retirer votre vernis. Fini les déposes longues et agressives pour vos ongles.

Quels sont les atouts du vernis semi-permanent bio ?

Le vernis semi-permanent bio a les mêmes effets que le vernis semi-permanent classique. Il a une brillance remarquable et il sèche très rapidement. Il constitue un maquillage de qualité pour mettre en lumière les ongles. Il s’associe à tous les looks, tous les styles et il garde sa couleur originale dans le temps. Un autre de ses atouts est qu’il est respectueux de l’environnement et il protège la planète. Il a été conçu de manière écologique.

Par-dessus tout, le vernis semi-permanent bio n’abîme pas les ongles, à condition que sa pose soit bien réalisée et que vos ongles soient en bonne santé. Le vernis semi-permanent Puralist est réputé pour être doux, tout à fait adapté à ces derniers. Pour couronner le tout, le vernis semi-permanent naturel a l’avantage de se conserver plus longtemps.

Vernis semi permanent bio Puralist

Les vernis semi-permanent bio est-il sans danger ?

En principe, les vernis à ongles semi-permanent sont classés selon la quantité des éléments nocifs absents dans leur formule. 

  • Le vernis 3 free est sans formaldéhyde, toluène et dibutylphtalate
  • Le vernis 4 free est sans formaldéhyde, toluène, dibutylphtalate et camphre
  • Le vernis 5 free exclut le formaldéhyde, le toluène, le dibutylphtalate, le camphre et le xylène.
  • Le vernis 6 free exclut le formaldéhyde, le toluène, le dibutylphtalate, le camphre, le xylène et la résine de formaldéhyde.
  • Le vernis 7 free exlut le formaldéhyde, le toluène, le dibutylphtalate, le camphre, le xylène, la résine de formaldéhyde et le paraben.
  • Le vernis 8 free ne contient pas les ingrédients suivants : formaldéhyde, toluène, dibutylphtalate, camphre, xylène, résine de formaldéhyde, paraben, colophane.
  • Le vernis 9 free est conçu sans formaldéhyde, toluène, dibutylphtalate, camphre, xylène, résine de formaldéhyde, paraben, colophane et styrène.
  • Le vernis 10 free est fabriqué sans formaldéhyde, toluène, dibutylphtalate, camphre, xylène, résine de formaldéhyde, paraben, colophane, styrène et benzophénone.
  • Le vernis 13 free qui exclut les éléments suivants : le formaldéhyde, le toluène, le dibutylphtalate, le camphre, le xylène, la résine de formaldéhyde, le paraben, le colophane, le styrène, la benzophénone, les colorants d’origine animale, les colorants de synthèse, les colorants minéraux et la benzophénone. Celui-ci est souvent végan. Les vernis semi permanent Puralist sont végan, non testé sur animaux et 13 free

 

Une fois de plus, il est important de rappeler qu’il n’existe pas de vernis semi-permanent 100% bio. Il est impossible d’exclure tout ingrédient chimique de cette formule, à ne citer que les solvants et les plastifiants tels que la benzophénone. Mais il est tout à fait réalisable de fabriquer un vernis semi-permanent contenant le moins d’éléments nocifs possibles. Puralist a déployé tous leurs efforts pour se rapprocher le plus possible du naturel.

 

Des vernis semi-permanent bio nocifs et des vernis semi-permanent bio très peu nocifs

Selon la norme « free » établie par les producteurs de vernis à ongles, plus le chiffre est élevé, plus le vernis semi-permanent exclut des ingrédients chimiques nocifs et plus il présente moins de danger pour la santé et la planète. Les vernis semi-permanents de catégorie 8, 9, 10 ou 13 free sont donc ceux qui sont très peu nocifs et présentent de faibles risques pour la santé.

Leur composition contient des produits plus naturels et bénéfiques pour les ongles. Il s’agit notamment des ingrédients d’origine naturelle provenant de fermentation bactérienne. A titre d’exemple, on mentionne le blé, le maïs, le manioc, la canne à sucre, le coton et la pomme de terre.  Les matières premières coton et manioc sont les plus fréquentes. Tandis que le premier assure une parfaite tenue du vernis semi-permanent écologique pendant de long jours, le deuxième lui apporte de la texture.

Base Top Coat Vernis Semi Permanent Naturel Puralist

Vernis semi-permanent bio, quelles précautions prendre ?

Le vernis semi-permanent bio garantit une manucure de star, un vernis brillant et nickel pendant 14 longs jours. En prenant quelques précautions, il est tout à fait inoffensif. La première, et la plus importante est de faire des pauses régulières entre deux poses de vernis, et cela, ne serait-ce que d’une dizaine de jours. Pendant le moment de pause, il est fortement recommandé de nourrir et d’hydrater les ongles et d’en prendre soin.

Il faut garder à l’esprit que le vernis semi-permanent, même bio, assèche les ongles. Sans soins, ces derniers vont devenir sensibles et très mous. Vous pourriez opter pour l’application d’une huile végétale chaque soir pendant la période de pause. Un masque pour ongles ferait tout aussi bien l’affaire. Dans tous les cas, n’enchainez pas plus de trois séances successives de vernis permanent bio. A part cela, il est primordial de bien prendre le temps de retirer le vernis semi-permanent bio au moment de la dépose. La technique du ponçage est complètement à bannir. Le dernier et non le moindre, si vos ongles sont fragiles, cassants, mous, dédoublés ou abîmés, il n’est pas conseillé d’appliquer le vernis semi-permanent, même dans sa version bio.

Bien choisir son vernis semi-permanent bio

La composition est un élément crucial dans le choix du vernis semi-permanent bio. Préférez les vernis certifiés 6, 7, 8, 9, 10 et 13 free, surtout si vous êtes enceinte. Les vernis Puralist ont une composition allant de 80 à 85% de matières premières d’origine naturelle et 100% Made in France. Ils rivalisent parfaitement avec la brillance des vernis semi-permanents classiques et ils présentent très peu de risque pour la santé.

En outre, il est recommandé de choisir des vernis cruelty free, c’est-à-dire non testés sur les animaux. Dans ce cas, procurez-vous d’un vernis commercialisé en Europe voir en France. Celui-ci est automatiquement « cruelty free » puisque dans ce pays, la réglementation impose qu’aucun produit cosmétique ne doit être testé sur les animaux. Enfin, sélectionnez uniquement des vernis semi-permanent bio de marque reconnue, avec une réputation fiable. Cela vous évitera de mauvaises surprises.

Articles Récents